La Situation Géographique du Château

UN CHÂTEAU LORRAIN EN ALSACE

La ruine est assise à 809 m d’altitude sur un socle rocheux en forme de barre, appartenant à une formation géologique permo-triasique définis par le paysage gréseux du massif de la Chatte Pendue. Elle est située dans la forêt Domaniale du Donon, commune de La Broque, dans la haute vallée de la Bruche, département du Bas–Rhin. Salm se trouve éloigné de Strasbourg de près de 60 km.

Le sommet supportant la ruine vue depuis le plateau de Salm avec au fond les anciens pâturages de la haute Loge.

Aujourd’hui en Alsace, l’ancien comté (puis principauté) de Salm était historiquement une terre lorraine jusqu’aux traités de Frankfurt du 10 mai 1871. A cette date, la limite départementale entre le Bas–Rhin et les Vosges devint une frontière nationale, laquelle fut déplacée de la Bruche aux crêtes du massif du Donon, incluant la ruine dans le nouveau Land Elsass–Lothringen.
L’histoire de la famille de Salm se déroule donc essentiellement en lorraine, alors qu’une branche cadette plus lointaine régnait sur une ancienne possession luxembourgeoise dont la capitale était Vielsalm, aujourd’hui en Belgique.
La forteresse, édifiée sur une haute éminence, était desservie par un faisceau de «routes» médiévales traversant le massif vosgien par les Hautes Chaumes.

LE CLIMAT COMME MOTEUR «CASTRAL» ?

L’altitude élevée du château n’a pas été un obstacle à son édification, car en dehors des questions techniques de construction pouvait se poser celle du climat. Or, nous savons à présent, grâce à la paléoclimatologie, que le climat de la période comprenant sa construction était relativement doux. On parle aujourd’hui d’optimum climatique médiéval dont la période est comprise entre 700 et 1300. C’est aussi dans cette période qu’on note l’épanouissement d’une forte activité castrale de montagne. 
La vie était donc favorable en montagne mais aussi en plaine avec le développement du vignoble en Lorraine et l’accroissement de la population, des défrichements et de la circulation humaine (commerce, croisades).

LA PRINCIPAUTÉ DE SALM

Les différents partages eurent pour conséquence d’amoindrir considérablement le territoire de l’ancien comté devenu principauté en 1623. En 1751 eut lieu le dernier partage qui mit fin à une indivision entre deux maisons : celle des Salm–Salm et de Lorraine (en fait le roi de France). Senones devient la capitale d’une modeste principauté agrégée à l’Empire et dont la ressource substantielle provenait des exploitations métallurgiques de Framont–Grandfontaine.

Thumbnail image

Carte de la principauté

Thumbnail image

Extrait de la carte de Lorraine de 1520