L'Héraldique du Château

LES ARMES ANCIENNES DE LA FAMILLE DE SALM

Le blason des Salm s’orne de deux saumons en référence au nom de la rivière Salm, laquelle traverse le fiscus que le comte Sigfried de Luxembourg disputa à l’abbaye de Stavelot et qu’il incorpora à son domaine. Ce territoire fut donné en partage à Giselbert (comes Gisilbertus de Salmo, en 1034-1035), lequel forma la branche cadette des comtes de Salm-Luxembourg.

Signification identitaire de la famille, le blason pouvait représenter des symboles forts.
on retiendra particulièrement d’après le blason ci-dessus l'apparence combative des saumons:
♣ représentation significative et image de puissance qui correspond bien à l’esprit de la chevalerie.
♣ les croisettes au nombre de sept est un ornement qui pourrait s’inspirer d’une source chrétienne.
♣ seules les armoiries des comtes de Salm en Vosges comprennent des croisettes.

Les armes des Salm représentées par plusieurs communes des départements de la Meurthe, des Vosges et du Bas-Rhin sont un écu de gueule à deux saumons adossé d’argent ou d’or, souvent accompagnés de 4 croisettes également d’argent ou d’or. Elles font partie des armes adoptées par la famille princière de Salm-Salm. Cependant, les armes choisies par la commune de La Broque, sur le territoire de laquelle a été édifié le château de Salm, se rapproche du blason actuel de la famille de Salm-Salm.

Dans un souci de fidélité historique, nous nous sommes inspirés des anciennes représentations des armes des Salm des XIIIe et XIVe siècles.

Les armes que nous avons adoptées proviennent du rapprochement de deux sources : 
1. Sceaux des comtes de Salm (XIIIe – XVe s.), publiés dans : SEILLIERE Frédéric, Documents pour servir à l’histoire de la Principauté de Salm en Vosges, rééd. de 1982, pl. 23. Lorsque les croisettes apparaissent, ces dernières sont toujours au nombre de sept.

2. Pierre tombale, église de Vielsalm. Les deux saumons représentés sur la dalle funéraire ont une apparence agressive ; ils appartiennent à la branche des comtes de Salm-Ardenne. On remarquera qu’ils ne sont pas flanqués de croisettes.

Détail de la dalle funéraire d’un comte de Salm (nom inconnu, du XIVe s.). Église de Saint Gengoux, Vielsalm, Belgique. 
Photo, catalogue de l’exposition : Salm, rayonnement millénaire d’un comté d’Ardenne à travers l’Europe, Vielsalm, 1984.

Dalle funéraire d’un comte de Salm (nom inconnu, du début du XIVe s.). Église de Saint Gengoux, Vielsalm, Belgique. 
Photo : Philippe Lamy