La Visite Guidée du Château

ÉTAT DES LIEUX

Il y a quelques années encore, les faibles vestiges de la ruine et leurs envahissements par la végétation concouraient à une impression de chaos et à l’idée qu’il ne subsistait plus grand-chose de la forteresse médiévale. Bien que pour ces raisons la lecture et l’interprétation du plan déjà très difficile présentaient des contraintes et pouvaient éloigner toutes tentatives de mise en valeur du site, les premières investigations montrent qu’il s’agit en réalité d’un site remarquable par son étendue, par la complexité de ses structures et par la richesse de son mobilier architectural. Malgré ses apparences modestes, ce château comtal a encore tout à nous apprendre, tout pour nous surprendre et pour nous séduire.

Rocher «panoramique», vestige d’une tour édifiée au  XIIIe siècle: le Bergfried

FICHE D’IDENTITÉ DU CHÂTEAU DE SALM

♣ Date de construction : entre 1205–1225 
♣ Constructeur : Henri III de Salm 
♣ Vente : entre 1250–1258 à l’évêque de Metz, reprise en fief–oblat par le comte Henri IV 
♣ Destruction : est cité en ruine en 1564 
♣ Classement : 6 décembre 1898 par les Monuments Historiques de l’ancienne Elsass–Lothringen

CARACTÉRISTIQUES MONUMENTALES

TROIS GRANDES CAMPAGNES DE TRAVAUX

1. Enceinte rectangulaire abritant les logis et le bergfried (tour placée sur la terrasse panoramique) au XIIIe siècle

Début du XIIIe siècle

2. Installation d’une grande basse–cour au pied de la courtine sud–est (début du XIVe siècle)

XIIIe ou début du XIVe siècle?

3. Création du donjon avec tours de flanquement et nouvelle porterie au XIVe siècle, extension de la basse-cour

Seconde moitié du XIVe siècle?

PROJECTION PROVISOIRE DE LA RUINE

Thumbnail image Thumbnail image

Thumbnail image Thumbnail image

Thumbnail image Thumbnail image

Ruines de Salm

CARACTÉRISTIQUES ARCHITECTURALES

Le château semble avoir été une réalisation de style gothique d’influence rhénane dont les indices restent visibles dans les éléments de fenêtres trilobées, bancs de grandes baies, cheminées et éléments décoratifs à moulures et feuillures. Une salle surcreusée et voûtée sur doubleaux dotée d’une margelle abritait une citerne aujourd’hui partiellement comblée.

Vue de la margelle de la citerne avant restauration

Le donjon est semi circulaire à gorge fermée aux murs s’élargissant graduellement de 2,20 m à 3 m d’épaisseur côté de l’attaque. Le niveau du premier étage est délimité dans la partie semi circulaire interne par une double rangée de corbeaux. L’ensemble a été réalisé dans un appareillage en pierres lisses de belle facture.

Elément d'arc trilobé provenant d'une fenêtre

Console ou corbeau à section tronconique

Tour semi-circulaire